Partie 3. Nouveaux enjeux économiques

Thème 12. Comment l’ouverture internationale influence-t-elle le comportement de l’entreprise ?

Cours de principes fondamentaux de l'économie et de la gestion (Coaching,STMG, BTS, DUT tertiaire, Licence de gestion, Ecoles supérieures de Commerce et de Management, Master, chef d’Entreprise, Entrepreneur, gestion des administrations, gestion des associations, Formation professionnelle...) avec www.SuperProfesseur.com et http://mobile.superprofesseur.com  © Ronald Tintin, Ronning Against Cancer

 

Plan  du cours

*   I. Pourquoi exporter ? 

*   II. L’étude de marché à l’international

*   III. Les formes d’internationalisation

 

Les importations sont des biens étrangers écoulés sur le marché français.

Les exportations sont des produits français vendus dans des pays étrangers.

I. Pourquoi exporter ? 

Leur marché d’origine étant souvent saturé, les entreprises exportent afin de trouver de nouveaux débouchés et d’assurer leur pérennité.

De plus, les entreprises qui réussissent à l’étranger valorisent leur image de marque en prouvant leur efficacité et leur capacité à exporter leur savoir-faire.

II. L’étude de marché à l’international

Avant de s’aventurer à l’étranger, l’entreprise va mener une étude de marché afin de mesurer le potentiel du pays visé.

Cette étude de marché à l’international va lui permettre de répondre à plusieurs questions :

Critères

Questions à se poser

Politiques et socioculturels

*   Quel est le régime politique ?

*   Quelle est la puissance des syndicats ?

*   Quelles sont les langues pratiquées ?

Risques pays

Quel est le risque à court ou moyen terme du pays (embargo, guerre, stabilité politique…) ?

Économique et démographique

*   Quelle est la population totale ?

*   Quel est l’état des infrastructures ?

*   Quels sont les projets économiques ?

*   Quelle est la qualification de la main-d’œuvre ?

*   Quel est le PIB par habitant ? l’IDH ?

*   Quels sont les chiffres du taux de chômage, de l’inflation, de la croissance ?

Réglementaires

*   Quels sont les droits et taxes ?

*   Quel est le niveau de protection de la propriété industrielle ?

*   Quelles sont les normes applicables localement ?

*   Quelles sont les incitations à l’investissement ?

III. Les formes d’internationalisation

A. Les exportations directes

Dans le cas des exportations directes, l’entreprise traite directement avec les clients étrangers. Cette forme d’internationalisation demande la mise en place d’un service export au sein de l’entreprise.

*   La première mission d’un service export est de nature commerciale. Elle consiste à étudier et prospecter les marchés étrangers afin de détecter les acheteurs potentiels et de négocier les ventes.

*    La seconde mission concerne le traitement des tâches administratives inhérentes à toute opération d’exportation : proposition de devis, élaboration et signature des contrats, facturation, organisation du transport, formalités douanières

B. Les intermédiaires

Ne possédant ni les compétences ni les moyens financiers nécessaires pour mener elle-même son développement international, l’entreprise qui souhaite exporter va préférer confier à des intermédiaires la vente de ses produits sur les marchés étrangers.

Ces intermédiaires, qu’elle peut rencontrer lors de salons internationaux, possèdent l’avantage de bien connaître leur pays : les clients potentiels, les règles juridiques, les modes de transport, la culture…

Pour une entreprise qui souhaite exporter, l’intermédiationpermet d’économiser des coûts liés aux études de marché, à la prospection…

C. La création d’un bureau de liaison

Si les exportations s’avèrent fructueuses, l’entreprise peut être amenée à ouvrir des bureaux de liaison dans les pays étrangers où ses produits rencontrent le plus de succès.

Ces bureaux vont lui permettre d’être en contact direct avec ses clients étrangers et de mettre en place des actions de fidélisation (suivi client, actions promotionnelles, prises de commandes). De plus, le bureau de liaison va faire remonter des informations auprès du siège et saisir les éventuelles opportunités de développement.

D. Les investissements directs à l’étranger (IDE)

Les investissements directs à l’étranger peuvent prendre plusieurs formes :

Forme d’IDE

Caractéristiques

Création d’une structure nouvelle

L’entreprise crée de toutes pièces une filiale commerciale ou une unité de production dans un pays étranger.

Acquisition d’une entreprise locale

L’exportateur achète une entreprise existante dans le pays qu’il souhaite investir.

Création d’une joint-venture

L’entreprise exportatrice s’associe avec une entreprise locale pour créer une filiale commune.

E. La multinationalisation

La multinationalisation peut être définie comme le stade ultime de l’internationalisation. L’entreprise multinationale installe des filiales implantées dans différents pays en fonction des avantages et opportunités qu’elle pourra y trouver.

 

Télécharge le cours de principes fondamentaux de l'économie et de la gestion (PFEG)  en contactant l’équipe de www.SuperProfesseur.com .

Ou par mail : contact@superprofesseur.com

Toute l’équipe de www.SupepProfesseur.com reste à ta disposition 24h/24h et 7j/7j !