Thème 2. Information et intelligence collective

Question de gestion 4. Comment le partage de l'information contribue-t-il à l'émergence d'une « intelligence collective » ?

Chapitre 4.1. Comment le partage de l'information contribue-t-il à l'émergence d'une « intelligence collective » ?

Cours de Sciences de gestion (STMG, BTS, DUT tertiaire, Licence de gestion, Ecoles supérieures de Commerce et de Management, Master, chef d’Entreprise, Entrepreneur, gestion des administrations, gestion des associations, Formation professionnelle...) avec www.SuperProfesseur.com et l’application mobile de Super Professeur :mobile.superprofesseur.com  © Ronald Tintin,Ronning Against Cancer

 

Plan  du cours

*   I. La collaboration dans les organisations

*   II. La collaboration de l’organisation avec son environnement 

*   III. La construction d’une intelligence collective

 

Le partage de l’information est devenu un vecteur de développement des organisations. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) basées sur le Web offrent des opportunités de collaboration nouvelles et favorisent l’émergence d’une intelligence collective.

Le Web 1.0 permettait la diffusion d’une information à sens unique sans possibilité d’interactivité. Le Web 2.0 place l’internaute au cœur de l’information. L’internaute devient contributeur et bénéficiaire. Ainsi, le Web devient social, collaboratif, communautaire. Le Web 2.0 ouvre une aire nouvelle, celle de la collaboration et de l’intelligence collective.

L’organisation est le lieu privilégié du partage de l’information et du travail collaboratif. Les interactions sont nombreuses et variées, tant entre les membres de l’organisation que dans les relations que l’organisation entretient avec son environnement extérieur. Les TIC ont bouleversé les pratiques.

I. La collaboration dans les organisations

A. Le travail collaboratif 

Le travail collaboratif fait interagir plusieurs acteurs, dépendant les uns des autres, qui échangent et partagent des informations pour la réalisation de tâches visant à atteindre un objectif commun.

Exemple. Un projet.

Les technologies de l’information et de la communication basées sur le Web ont permis de rendre l’information accessible, de la stocker et de la partager. Elles offrent actuellement de nouvelles formes de collaboration, plus participatives, plus ouvertes à l’implication et à la créativité de chacun.

Le travail collaboratif n’est plus fondé sur l’organisation hiérarchisée traditionnelle : il désigne un nouveau mode de travail favorisé par les TIC. Les nouveaux outils permettent de maximiser la créativité et l’efficience d’un groupe de travail, même si les individus sont géographiquement dispersés.

B. La plate-forme collaborative

Une plate-forme collaborative désigne un espace numérique de travail (ENT) qui intègre et combine plusieurs types d’outils. Elle facilite la communication et l’interactivité, améliore l’accès à l’information et permet aux collaborateurs, même géographiquement dispersés, de travailler ensemble, en temps réel ou en différé, sur un projet commun.

On peut distinguer deux familles d’outils : les outils de communication et les outils de collaboration.

1. Les outils de communication

*   Certains outils permettent de faire circuler l’information entre collègues.

Exemples. La messagerie instantanée, le chat, la liste de diffusion.

*   D’autres permettent le partage d’informations.

Exemple. Le forum de discussion.

2. Les outils de collaboration

*   Certains outils facilitent le suivi, le contrôle des activités entre les individus.

Exemple. L’agenda partagé.

*   D’autres optimisent la collaboration en permettant aux collaborateurs de travailler ensemble sur un même document.

Exemple 1. Les fichiers partagés.

Exemple 2. Chez Bouygues Telecom, des forums permettent des discussions sur les produits et des échanges sur les pratiques professionnelles.

3. Les responsabilités et les droits

Le fonctionnement de la plate-forme collaborative nécessite de définir les responsabilités et les droits des collaborateurs.

Des droits d’accès sont attribués à chaque membre par le gestionnaire de la plate-forme pour préciser les niveaux et domaines d’intervention de chacun.

C. Le réseau social d’entreprise (RSE)

Le réseau social d’entreprise regroupe, sur un lieu virtuel, les membres d’une même organisation. Seuls les individus de cette organisation ont accès au RSE, ce qui le distingue d’un réseau social externe tel que Facebook ou Viadeo.

Le RSE intègre et combine plusieurs outils du Web 2.0, apportant ainsi une dimension plus informelle et plus spontanée à l’échange d’informations entre les membres de l’organisation. Il permet aux salariés de créer des groupes de partage de l’information, que l’on désigne sous le nom de « communautés », qui se forment par affinités de compétences et de projet ou centres d’intérêt personnel.

D. La communauté en ligne

La communauté en ligne se caractérise par les éléments suivants :

*   un lieu virtuel de rassemblement et d’échange ;

*   des individus partageant une même pratique, ayant un centre d’intérêt commun ;

*   une adhésion libre et une implication variable basées sur le volontariat ;

*   une volonté commune d’apprendre, d’échanger et de coproduire des savoirs utiles à tous et profitables à chacun.

Les communautés en ligne permettent aux individus de satisfaire leur besoin d’appartenance à un groupe social.

II. La collaboration de l’organisation avec son environnement 

A. L’e-communication

L’e-communication est une forme de communication externe utilisant les outils du Web. Elle permet à l’entreprise une communication plus directe, plus ouverte, plus libre et plus interactive avec ses clients. Elle offre de nouveaux usages en termes de partage de l’information et de collaboration.

Les outils de l’e-communication, fondés sur le Web 2.0, sont très variés : blogs, réseaux sociaux, forums, wikis.

Le Community Manager a pour rôle de favoriser et de maîtriser les échanges d’informations.

B. Le réseau social professionnel

Un réseau social est un ensemble d’individus reliés entre eux par des liens créés selon les besoins des individus, lors des interactions sociales. Les réseaux sociaux professionnels sont spécialisés dans la mise en relation professionnelle en ligne. Ils permettent aux individus de développer leur carnet d’adresses et de se créer un réseau de relations d’affaires par la multiplication des contacts.

Exemples. L’employeur peut trouver de nouveaux collaborateurs, l’entrepreneur de nouveaux clients.

De fait, le réseau de chacun est potentiellement infini. Les réseaux professionnels les plus utilisés sont LinkedIn et Viadeo.

III. La construction d’une intelligence collective

L’intelligence collective désigne les capacités cognitives d’une communauté d’individus, résultant des interactions multiples entre ses membres. Elle implique :

*   des capacités individuelles : le collectif se construit à partir des individus. Ainsi, les commentaires, l’expérience et les connaissances de chacun participent à la construction de l’intelligence collective ;

*   un processus d’échange : les intelligences individuelles interagissent pour faire émerger l’intelligence collective. Celle-ci contribue à construire l’intelligence individuelle. Individuel et collectif sont en interaction ;

*   un état d’esprit : les individus et l’organisation doivent être motivés pour s’impliquer dans le processus d’échange. Chacun doit en retirer un bénéfice pour poursuivre la collaboration ;

*   un environnement numérique : les TIC favorisent les échanges et l’amplification des idées ;

*   des informations à partager.

L’intelligence collective prend toute sa dimension au sein des communautés en ligne.

Les formes d’intelligence collective sont très diverses selon les types de communautés et les membres qu’elles réunissent.

L’intelligence collective s’exerce dans toutes les organisations (entreprises, administrations, associations) et dans tous les systèmes collectifs humains. Les enjeux sont d’ordre sociétal et professionnel.

 

Télécharge le cours de Sciences de gestion  en contactant l’équipe de www.SuperProfesseur.com .

Ou par mail : contact@superprofesseur.com

Toute l’équipe de www.SupepProfesseur.com reste à ta disposition 24h/24h et 7j/7j !