Le coût de revient complet

Cours de Gestion et Finance (STMG, BTS, DUT tertiaire, Licence de gestion, Ecoles supérieures de Commerce et de Management, Master, chef d’Entreprise, Entrepreneur, gestion des administrations, gestion des associations, Formation professionnelle...) avec www.SuperProfesseur.com et l’application mobile de Super Professeur : mobile.superprofesseur.com © Ronald Tintin, Ronning Against Cancer

 


Plan  du cours

*   I. La formation du coût de revient complet

*   II. Le calcul du coût de revient complet

*   III. Les limites de la méthode

 

I. La formation du coût de revient complet

A. Définition et intérêt du coût de revient complet

1. Définition

Le coût de revient est le coût d’un produit (ou d’un service, d’une commande) au stade final du processus, c’est-à-dire depuis l’achat des matières premières jusqu’à la distribution.

Toutes les charges de la comptabilité financière le concernant sont intégrées dans son calcul. On parle alors de « coût complet ».

2. Intérêt

Le calcul des coûts est une aide à la prise de décision. Il permet ainsi de déterminer des prix de vente, de faire des choix de production entre les différents produits. Il fournit le détail des différents composants du coût de revient et permet de réfléchir au moyen d’optimiser le coût de revient.

B. Le processus de production

Le calcul des coûts complets est fait à partir de l’observation du processus de production. Il s’agit de visualiser les différentes étapes depuis l’achat des matières à la fabrication et à la vente d’un produit.

C. Les étapes de calcul du coût de revient

Pour déterminer le coût de revient, différents calculs s’enchaînent en respectant le processus de production de l’entreprise.

En fonction de l’activité de l’entreprise, des fiches de stock sont élaborées.

II. Le calcul du coût de revient complet

A. Des charges directes et indirectes

1. Les composants du coût de revient

Le coût de revient d’un produit est composé :

*   de charges directes affectées sans calcul préalable

*   et de charges indirectes qui nécessitent un retraitement avant d’être intégrées dans le calcul des coûts.

Les charges directes et indirectes vont être incorporées à chaque étape du calcul des coûts (approvisionnement, production, hors production).

2. Les charges indirectes

Le retraitement des charges indirectes est réalisé dans le tableau de répartition (11.1. Le coût des centres d’analyse). Les charges indirectes sont ventilées sur les centres d’analyse.

Dans le calcul des différents coûts d’approvisionnement, de production et hors production, le coût des centres d’analyse va être réparti sur les produits en fonction des unités d’œuvre consommées.

Afin de procéder à la répartition du coût des centres, pour chaque centre d’analyse, une unité d’œuvre (unité de mesure de l’activité) est définie. On détermine le nombre d’unités d’œuvre pour chaque centre.

Le coût d’une unité d’œuvre est obtenu en divisant le coût du centre par le nombred’unités d’œuvre.


B. Du coût d’achat au coût de revient complet

1. Le coût d’achat des matières premières

Le coût d’achat des matières premièresest composé de toutes les charges engagées depuis le passage de la commande jusqu’au moment de la mise en stock des matières premières.

Le coût d’achat des matières premièrescomprend :

*   le prix d’achat de la matière première, prix HT payé au fournisseur. C’est une charge directe ;

*   les frais accessoires d’approvisionnement,c’est-à-dire le coût du service Approvisionnement qui a pour fonction d’acheter les matières premières. Il s’agit d’une charge indirecte ; on retient dans le calcul une part du coût du service Approvisionnement, selon l’unité d’œuvre de ce centre.

2. Le coût de production

Le coût de production est composé de toutes les charges engagées depuis l’achat de la matière première jusqu’au stockage du produit fini.

Le coût de production comprend :

*   le coût d’achat de la matière première. On retient le coût d’achat de la matière première en l’absence de stock ou, si les matières premières sont stockées, la valeur des matières premières consommées (sorties) ;

*   les charges directes de production (par exemple, la main-d’œuvre directe) ;

*   les charges indirectes de production,c’est-à-dire le coût des services de production. On retient, dans le calcul, la part du coût des centres de production en fonction de l’unité d’œuvre représentative de ces centres.

3. Le coût hors production

Des charges de distribution et d’administration composent le coût hors production. Il peut s’agir de charges directes (par exemple, des emballages) et/ou de charges indirectes (par exemple, le coût des centres  distribution et administration).

4. Le coût de revient complet

Le coût de revient complet est obtenu en additionnant :

*   le coût de production des produits vendus 

*   le coût hors production.

Le résultat sur les produits vendus est calculé par différence entre le montant des ventes et le coût de revient complet des produits vendus.

III. Les limites de la méthode

A. Le choix des unités d’œuvre

Les charges indirectes sont imputées aux coûts des produits en fonction des unités d’œuvre retenues. L’unité d’œuvre doit mesurer l’activité du centre , mais il est difficile de choisir cette unité. Le choix est en partie arbitraire, les résultats ne sont pas totalement exacts.

Plus le volume des charges indirectes est important, plus les résultats peuvent être contestés, la répartition des charges dans les centres étant complexe et le choix des unités d’œuvre délicat.

B. Des décisions difficiles à prendre

Suite au calcul du coût complet, les décisions peuvent être difficiles à prendre :

*   faut-il abandonner un produit ou une activité qui apparaîtrait non rentable dans le calcul ?

Cet abandon pourrait avoir des conséquences sur la rentabilité globale. D’autres éléments doivent être pris en considération. Ainsi, une entreprise qui déciderait de supprimer son service après-vente non rentable risque de perdre une clientèle attirée par la présence de ce service.


Télécharge le cours de Gestion et Finance  en contactant l’équipe de  www.SuperProfesseur.com .

Ou par mail : contact@superprofesseur.com

Toute l’équipe de www.SupepProfesseur.com reste à ta disposition 24h/24h et 7j/7j !