Thème 3. Accompagner la prise de décision

Question de gestion 11. Qu’apporte l’analyse des coûts à la prise de décision ?

Chapitre 20. Les coûts partiels

Cours de Gestion et Finance (STMG, BTS, DUT tertiaire, Licence de gestion, Ecoles supérieures de Commerce et de Management, Master, chef d’Entreprise, Entrepreneur, gestion des administrations, gestion des associations, Formation professionnelle...) avec www.SuperProfesseur.com et l’application mobile de Super Professeur : mobile.superprofesseur.com © Ronald Tintin, Ronning Against Cancer

 

Plan du cours

*   I. L’évolution des charges en fonction du niveau d’activité

*   II. L’analyse en coûts partiels

*   III. Le calcul du coût d’une unité supplémentaire

 

Complémentaire à la méthode du coût complet, le calcul des coûts partiels est un outil sur lequel l’entreprise peut s’appuyer pour prendre des décisions.

I. L’évolution des charges en fonction du niveau d’activité

A. Les charges variables et les charges fixes

Les charges ne se comportent pas de la même manière lorsque le niveau d’activité de l’entreprise varie.

*   Les charges variables fluctuent avec le niveau d’activité.

Exemple : si les quantités produites sont plus importantes, la consommation de matières premières augmente en parallèle.

*   Les charges fixes restent identiques quel que soit le niveau d’activité.

Exemple : lorsque les quantités produites augmentent, les salaires du personnel administratif restent les mêmes.

B. Le calcul du coût des produits

*   La somme des charges variables constitue le coût variable. Il s’agit d’un coût partiel car seules les charges variables sont intégrées.

*   La somme des charges fixes permet d’obtenir le coût fixe. C’est également un coût partiel.

Le coût complet du produit est composé de charges variables et de charges fixes.

*   Le coût complet total augmente lorsque les quantités produites augmentent car les charges variables varient proportionnellement à l’activité. Les charges fixes restent identiques.

*   Le coût complet unitaire diminue car les charges fixes sont réparties sur un plus grand nombre d’unités. L’entreprise réalise des économies d’échelle.

II. L’analyse en coûts partiels

A. La marge sur coût variable

*   La marge sur coût variable est la différence entre le chiffre d’affaires et le coût variable (ou charges variables).

Marge sur coût variable = Chiffre d’affaires – Coût variable


Elle représente la somme restant à la disposition de l’entreprise après décompte des charges variables. Elle servira à couvrir les charges fixes et à dégager un bénéfice si elle est suffisante.

Elle peut être exprimée en pourcentage du chiffre d’affaires. Il s’agit du taux de marge sur coût variable.

Taux de marge sur coût variable = Marge sur coût variable / Chiffre d’affaires


B. Le résultat

Le calcul du résultat peut être présenté sous forme d’un tableau.

Éléments de calcul

Montant

Pourcentage du CA

 

   Chiffre d’affaires

 

100 %

 

– Charges variables

 

 

 

= Marge sur coût variable

 

x %

Taux de marge sur coût variable

– Charges fixes

 

 

 

= Résultat

 

 

 

Le résultat peut être calculé de différentes manières :

Résultat = Chiffre d’affaires – Charges variables – Charges fixes


Résultat = Marge sur coût variable – Charges fixes

 

Résultat = (Chiffre d’affaires × Taux de marge sur coût variable) – Charges fixes

 

C. Le seuil de rentabilité

*   Le seuil de rentabilité est le niveau de chiffre d’affaires pour lequel le résultat est égal à zéro. L’entreprise ne fait alors ni bénéfice ni perte.

Il peut être calculé à partir de la marge sur coût variable :

Seuil de rentabilité = Charges fixes / Taux de marge sur coût variable

 

Il peut être exprimé en quantité :

Seuil de rentabilité en quantité = Seuil de rentabilité en valeur / Prix de vente HT


L’entreprise peut déterminer la date à laquelle le seuil de rentabilité est atteint (point mort) :

Point mort = (Seuil de rentabilité × 365) / Chiffre d’affaires annuel

III. Le calcul du coût d’une unité supplémentaire

 

A. Présentation

Le coût d’une unité supplémentaire (ou coût marginal) correspond au coût de la dernière unité produite. Il s’agit de déterminer le coût d’une série supplémentaire produite.

Il peut être utilisé pour décider du prix à fixer pour une commande supplémentaire.

Le coût est composé :

*   de charges variables proportionnelles aux quantités supplémentaires produites ;

*   de charges fixes nécessaires si un changement de structure de production est indispensable pour cette unité supplémentaire.

Si la structure de production est inchangée, le coût de l’unité supplémentaire produite sera égal aux charges variables.

B. Interprétation du calcul du coût marginal

Une commande supplémentaire sera acceptée par l’entreprise si les recettes attendues de la commande (montant des ventes) sont supérieures au coût marginal.

*   L’entreprise doit dégager un bénéfice sur la commande supplémentaire.

 

Télécharge le cours de Gestion et Finance  en contactant l’équipe de  www.SuperProfesseur.com .

Ou par mail : contact@superprofesseur.com

Toute l’équipe de www.SupepProfesseur.com reste à ta disposition 24h/24h et 7j/7j !